Mis sur pied à la fin de l’année 2021, le Fonds Collectif pour l’équité sociale est doté cette année d’un budget de près de 1,2 M$ et vise à soutenir des initiatives permettant aux organismes communautaires de débloquer leur potentiel et leur vision transformatrice. Il est le fruit d’une profonde réflexion entamée par la Fondation du Grand Montréal dans la foulée de la pandémie, et qui vise à améliorer ses propres pratiques et à renforcer le soutien qu’elle offre aux organismes communautaires du territoire.

Les préceptes de ce Fonds, incluant le choix des organismes et des projets qu’il soutient, sont guidés par les principes de la philanthropie basée sur la confiance. Au contraire d’un appel de projets traditionnel, cette approche repose notamment sur le recours au savoir de l’ensemble de l’écosystème communautaire et sur un mécanisme de décision par les pairs. C’est donc sur la base de ses échanges avec le milieu, par le biais d’un exercice d’écoute active et continue, que la FGM a développé ce Fonds.

À travers son engagement renouvelé envers les notions de justice, d’équité, de diversité et d’inclusion (JEDI), la Fondation y a donné la priorité aux organismes et projets menés par ou pour des personnes autochtones, noires ou de couleur (PANDC). Sont également privilégiées les approches intersectionnelles visant d’autres populations vulnérables. En outre, ce sont les enjeux de sécurité alimentaire, d’itinérance et de santé mentale, où les besoins restent nombreux et profonds dans la foulée de la pandémie, qui ont été priorisés. Ces choix sont basés sur des discussions avec les intervenant·e·s du milieu, les observations et les apprentissages accumulés depuis bientôt deux ans.

Les résultats

Pour cette première ronde de subventions, 39 projets bénéficieront chacun d’un soutien financier de 30 000$ chacun. Consultez notre communiqué de presse sur le sujet. Tour d’horizon en chiffres :

Répartition territoriale

80% des projets soutenus sont basés dans l’Île de Montréal, 10% sur la Rive-Nord et 10% sur la Rive-Sud.

Populations ciblées

33% des projets soutiennent les personnes racisées, 28% les personnes noires de façon spécifique, et 16% les personnes autochtones.

Enjeux priorisés

44% des projets offrent un appui en santé mentale, 28% en sécurité alimentaire et 28% en itinérance.

Intersectionnalité

6 projets soutiennent également les femmes et les filles, 3 projets les personnes LGBTQ2S+, et 2 projets les personnes vivant des limitations fonctionnelles.

Pour l’équipe de la Fondation du Grand Montréal et les membres du comité aviseur du Fonds, il est primordial que les organismes n’ayant pas été retenus ne soient pas oubliés. L’un des objectifs fondamentaux de cette démarche est de bâtir avec le milieu des liens de confiance basés sur l’écoute, l’ouverture et la transparence. Nous prenons l’engagement de continuer à cultiver ces liens dans les années à venir. Le processus a également amené l’équipe de la Fondation à prendre davantage conscience de ses propres angles morts et des manières d’y remédier, dans un souci d’amélioration continue de ses pratiques.

La démarche

En prenant le pouls du secteur communautaire du Grand Montréal, l’équipe de la FGM, accompagnée par la firme d’impact social Credo, a réfléchi à l’élaboration de critères de sélection qui permettraient au Fonds d’atteindre ses objectifs de manière équitable et transparente. Une grille d’évaluation simplifiée a ainsi été créée, à laquelle ont été soumis les projets des organismes contactés. Entre autres, les projets considérés devaient s’inscrire autant que possible dans une vision transformatrice des services communautaires, ainsi que dans une approche intersectionnelle permettant de soutenir différents groupes historiquement défavorisés. Les organismes devaient également démontrer qu’ils étaient dotés des capacités critiques nécessaires pour répondre aux besoins exprimés, ou alors qu’ils avaient le potentiel pour développer ces capacités. On recherchait également des organisations munies de la résilience nécessaire pour répondre aux enjeux en s’adaptant au nouveau contexte, ou qui s’intéressent aux déterminants de ces enjeux dans une perspective de recherche action.

À travers une démarche de recherche proactive, de prises de contact et d’échanges avec 158 organismes différents, ainsi qu’au fil des six sessions d’écoute tenues en 2021, une multitude de projets d’intérêt ont été relevés. Parmi eux, 74 ont fait l’objet d’une conversation entre la FGM et un·e représentant·e de l’organisme. Ces dossiers ont ensuite été présentés au Comité aviseur du Fonds, qui les a analysés plus en profondeur au cours de trois rencontres de travail tenues en janvier 2022. Ce Comité aviseur est composé de 8 personnes représentant·e·s du milieu communautaire, aux expertises complémentaires et représentatives des populations desservies par le Fonds. Des 74 dossiers soumis au comité, 39 ont reçu une recommandation de financement. Ces dernières ont finalement été entérinées par le Comité de l’engagement dans la communauté de la FGM en février 2022.

Les partenaires

La Fondation du Grand Montréal désire remercier ses partenaires pour leur appui et la confiance qu’ils ont démontrée à l’égard du Fonds Collectif pour l’équité sociale : la Fondation J. Armand Bombardier, la Fondation Écho, la Fondation McConnell et la Fondation familiale Trottier.

L’idéation et le déploiement du Fonds Collectif pour l’équité sociale ont été riches en réflexions et en apprentissages. Merci à la firme Credo, qui a accompagné l’équipe de la Fondation et développé du matériel afin d’informer le Comité aviseur sur la démarche.

Le Fonds Collectif pour l’équité sociale de la Fondation du Grand Montréal est un fonds philanthropique auquel quiconque peut contribuer. Pour en savoir plus, consultez l’historique du Fonds ou ce document explicatif.

Informez-vous et faites un don