Nouvelle

Compte rendu de la 3e Journée de la philanthropie



À l’occasion de notre troisième Journée de la philanthropie, tenue le 12 novembre 2015, plusieurs témoignages éloquents ont été présentés. En voici quelques grandes lignes...
 
Témoignage de M. John Cawley, vice-président de la Fondation de la famille J.W. McConnell     
La Fondation J.W. McConnell soutient des projets réalisés dans des collectivités mobilisées par l’innovation sociale, selon des approches dites Innoweave. Par l’entremise de plateformes de plateformes d’information, d’ateliers et d’actions de renforcement institutionnel, la Fondation entraîne des effets sociaux positifs dans la communauté, et même des retombées financières. Selon M. Cawley, un renforcement institutionnel collectif doit être réalisé pour épauler les jeunes à l’origine d’initiatives innovantes.
Présentation de John Cawley
 
Témoignage de M. Dominic Gagnon, entrepreneur spécialisé en innovation technologique
Dominic Gagnon conseille de « personnaliser » le don pour augmenter le sentiment d’appartenance des donateurs et susciter un mouvement de bouche-à-oreille. D’après M. Gagnon, associer la notion d’expérience client enrichissante avec celle de philanthropie est novatrice et très attirante pour les jeunes générations, qui veulent s’impliquer davantage pour que leur engagement ait une signification plus personnelle. M. Gagnon a parlé d’un concept de « gamification » comme outil différenciateur, un peu à l’instar des jeux vidéo où les usagers participent activement.
Avec les médias sociaux, on peut multiplier l’effet d’un don en créant une pression sociale auprès du réseau du donateur. Il faut aussi, selon M. Gagnon, amener les gens à sortir de leur zone de confort, à prendre des risques et à ne pas craindre l’échec, lequel peut être générateur de succès futurs.
M. Gagnon a terminé son exposé en disant que ceux qui ne savent pas innover sont voués à disparaître. L’innovation est non seulement nécessaire, mais elle doit aussi être rentable.
Présentation de Dominic Gagnon
 
Témoignage de M. Gabriel Bran Lopez, de Fusion Jeunesse
Pour Gabriel Lopez, tous les adultes de la société ont un rôle à jouer dans l’éducation des enfants. Fusion Jeunesse a ainsi développé des projets au sein de 92 écoles du Québec. L’objectif de ces initiatives vise à faire acquérir aux jeunes une expertise professionnelle dans différents domaines. On leur fait prendre conscience qu’ils ont des compétences personnelles à mettre concrètement à profit. Fusion jeunesse leur inculque un sentiment d’engagement face au travail à effectuer, qui contribue à augmenter leur confiance en eux au fil des réussites obtenues.
 
 
 




DONNEZ MAINTENANT

Fonds d'aide pour les réfugiésFaites un don en ligne