Nouvelle

Fonds d'urgence pour l'appui communautaire : Sommaire des projets soutenus par la FGM



Fonds d'urgence pour l'appui communautaire - mise à jour du 10 juillet 2020

Dès le début du mois de juillet, la totalité des fonds dont la FGM disposait en vertu du Fonds d'urgence pour l'appui communautaire (FUAC) a été distribuée. Le processus de traitement des demandes est donc terminé. Merci à tous les organismes qui ont manifesté leur intérêt!

Au total, la Fondation a financé par le biais du FUAC 208 projets différents, qui représentent collectivement un investissement de 7,2 M$ à travers la région métropolitaine. Les projets soutenus sont répartis comme suit sur notre territoire, la distribution de la somme globale étant proportionnelle à la population :

·     Île de Montréal : 96 projets, à hauteur de 3,2 M$;
·     Laval et Rive-Nord : 44 projets, à hauteur de 1,6 M$;
·     Rive-Sud et Montérégie : 68 projets, à hauteur de 2,4 M$.

La vaste majorité des projets retenus, soit 74%, appartiennent au secteur du développement social, où les besoins ont explosé dans la foulée de la pandémie. 14% des projets concernent quant à eux le secteur de la santé, et 11% celui de l'éducation (tutorat ou préparation à l'emploi, par exemple).
 
Au chapitre des enjeux couverts, c'est celui de la sécurité alimentaire qui est le plus courant. Les activités sociales visant les personnes isolées ou vulnérables, le renforcement des mesures d'hygiène dans les organisations ainsi que la prévention et la promotion de la santé - tant physique que mentale -  dans la population ont également reçu un grand soutien.
Si on examine le tout à travers la lorgnette des Objectifs de développement durable (ODD), ce sont en effet "Santé et bien-être" (ODD 3), "Faim Zéro" (ODD 2), "Inégalités réduites" (ODD 10) et "Éducation de qualité" (ODD 4) qui ressortent davantage du lot. À noter que plusieurs projets ont permis aux organisations concernées d'entreprendre ou d'accélérer un virage numérique qui leur a permis d'adapter leurs services au contexte actuel.
 
Beaucoup d'organismes appuyés par la FGM s'adressent au grand public de manière générale, mais les projets retenus dans le cadre du FUAC devaient viser particulièrement certains groupes plus vulnérables et durement frappés par les conséquences de la pandémie tels que les femmes, les personnes racisées ou immigrantes, les jeunes, les personnes handicapées et les proches aidants, ou encore les aînés par exemple.
 
Les personnes appartenant à ces groupes sont en effet plus à même de vivre certaines situations qui ont été aggravées par les effets de la pandémie, telles que l'isolement social ou l'itinérance, la pauvreté, ou bien des problèmes de violence, de toxicomanie ou de santé mentale.
 
Nous remercions tous les organismes communautaires qui ont adapté et même augmenté leur offre de services pour répondre à tous ces enjeux cruciaux.