Nouvelle

Fonds Collectif COVID-19 : Suivi des organisations soutenues



Semaine 6 - mise à jour du 26 mai 2020

Le Fonds Collectif COVID-19 de la FGM a maintenant soutenu 102 organismes, incluant 86 en réponse à des besoins immédiats ou prioritaires (liste complète mise à jour disponible ici) et 16 projets stratégiques (liste complète mise à jour disponible ici). Dans la première catégorie, c'est plus de 700 000$ qui ont jusqu'à présent été investis, alors que plus de 300 000$ seront injectés dans les projets stratégiques retenus, pour un montant combiné de plus d'un million de dollars en subventions depuis le lancement du Fonds. Ceci équivaut à près de 65% des sommes amassées jusqu'à maintenant, dont le total s'établit à plus de 1,6 M$.

Il est à noter qu'avec la participation de la FGM au
Fonds d'urgence pour l'appui communautaire (FUAC), créé par le gouvernement fédéral et géré en collaboration avec les Fondations communautaires du Canada, Centraide et la Croix-Rouge, le volet « Besoins immédiats ou prioritaires » a été fermé. La FGM et ses partenaires ont pris cette décision d'un commun accord, afin d'élargir l'accès au financement pour les projets de cette nature via le FUAC, tout en permettant d'augmenter les fonds disponibles pour le volet « Projets stratégiques ».
 
C'est encore dans le secteur du développement social que la plus grande proportion des fonds a été investie, avec près de 60%. Parmi les organismes retenus dans ce domaine, c'est encore le soutien aux personnes vivant en situation d'itinérance, la promotion de la sécurité alimentaire ainsi que la lutte à l'isolement social qui sont davantage mis de l'avant. Des organisations oeuvrant dans les domaines de la santé (notamment la santé mentale, la pédiatrie et la promotion des saines habitudes de vie et la réadaptation), de l'éducation et de la culture ont également été soutenues. Ces organismes viennent en aide à plusieurs groupes particulièrement vulnérables aux effets de la pandémie, tels que les personnes aînées, les familles avec jeunes enfants, les femmes, les personnes handicapées ou encore les nouveaux arrivants.
 
Au plan géographique, les organismes retenus sont maintenant répartis dans près d'une quinzaine d'arrondissements ou de secteurs du Grand Montréal, y compris Laval, la Rive-Nord et la Rive-Sud, ou ont une portée métropolitaine ou régionale. Pour citer quelques exemples, la Fondation du Refuge pour femmes chez Doris a pu bénéficier d'une subvention de 15 000$ pour assurer le nettoyage et la désinfection de quatre centres et foyers destinés à la clientèle autochtone, en collaboration avec le Réseau de la communauté autochtone de Montréal, dans la foulée de la pandémie de COVID-19. Dans un autre secteur, le Projet LOVE – Vivre sans violence utilisera sa subvention de 20 000$ pour adapter ses services à la sphère numérique, autant pour former son personnel que pour soutenir les jeunes à risque qui y ont recours.