Rapport du Bilan Innocenti 14 de l’UNICEF

Unicef Le 15 juin dernier, le rapport Bilan Innocenti 14 de l’UNICEF a révélé une réalité difficile en ce qui concerne le bien-être des enfants : sur 41 pays industrialisés, le Canada se classe désormais au 25e rang alors qu’il était en 12e place en 2007.  Ce résultat en aura troublé plusieurs, d’autant plus que le Canada obtient le 33e rang pour le taux d’infanticides, le 31e rang pour le taux de suicide et présente en plus un niveau élevé d’intimidation. Pire : en termes de lutte pour éliminer la faim et améliorer la sécurité alimentaire des enfants, le Canada se classe au 37e rang.

« La publication de ces résultats a confirmé les observations que plusieurs citoyen-ne-s et organismes du Grand Montréal ont déjà partagées face à la situation des enfants », souligne Yvan Gauthier, président-directeur général de la Fondation du Grand Montréal (FGM). Voilà pourquoi, dès 2016, la FGM a décidé de faire des enfants le thème central de la publication des prochains Signes vitaux du Grand Montréal, lesquels seront présentés lors d'une conférence
 le 3 octobre prochain

La FGM a rassemblé une trentaine d’organismes, d’institutions et d’experts préoccupés par la question de l’enfance
(0-17 ans), afin de dresser un portrait statistique de la situation des enfants. Dans le cadre de plusieurs réunions, ces professionnels et intervenants ont échangé des études et des enquêtes traitant de défis reliés à la santé mentale, à la réussite scolaire, à l’environnement, à la culture, aux inégalités sociales, à l’inclusion, entre autres.  

Outre les données mises à jour par ce comité stratégique, la démarche a inclus les enfants dans le processus de l'élaboration des Signes vitaux.  En partenariat avec l’Université de Montréal et l’Université Concordia, sept groupes d’enfants issus de différents quartiers et vivant différentes réalités (enfants de réfugiés syriens, enfants avec une limitation physique ou intellectuelle, etc.) afin qu'ils s'expriment sur leur réalité à Montréal: les enjeux, les contraintes et les rêves qu'ils entretiennent pour cette ville.
 
Comme l’a révélé le rapport de l’UNICEF, il est important de faire le point sur les enfants. La FGM, par la publication de Signes Vitaux, et dans le cadre de cette année spéciale marquant le 375e de Montréal et le 150e du Canada, veut lancer cette conversation sur la situation des 0-17 ans. La bonne nouvelle, des actions en ce sens sont déjà entreprises : plusieurs acteurs communautaires et institutionnels, locaux et régionnaux, ont amorcé des initiatives stratégiques auprès d'eux.

Pour plus d’informations sur l’UNICEF ou le Bilan Innocenti 14, rendez-vous au : http://www.unicef.ca/fr/bilan-innocenti-14-de-lunicef-le-bien-etre-des-enfants-dans-un-monde-au-developpement-durable

La question des enfants : un enjeu majeur pour tout le Canada et pour la FGM.





INFORMATION GÉNÉRALE

Vitrine de vos actionsSignesvitaux 2017

DONNEZ MAINTENANT

Fonds d'aide pour les réfugiésFaites un don en ligne CanaDon.orgPlacements Culture