Nouvelle

Octobre 2014 : Mot du président-directeur général



Un grand pas en avant dans la lutte contre l'itinérance.
Par Yvan Gauthier

Notre dernière édition de Signes vitaux, en 2012, traçait un portrait de la vitalité du Grand Montréal à l’aide d’indicateurs et lançait des constats parfois inquiétants sur des problèmes récurrents: insécurité alimentaire, décrochage scolaire, violence domestique, étalement des zones de pauvreté, insalubrité des logements, difficultés d'intégration à l'emploi pour les immigrants, etc.
En marge de ces constats, la FGM lançait aussi un appel à l’action de la communauté, message qui demeure plus actuel que jamais dans un contexte économique difficile. 

Le dossier des personnes itinérantes a particulièrement attiré l’attention ces dernières années. Plusieurs projets expérimentaux comme le projet CHEZ SOI, soutenu par de nombreux organismes dont la FGM et visant un accompagnement spécialisé des personnes itinérantes dans leur réinsertion sociale, ont été particulièrement importants. Ces nouveaux projets, ainsi qu’une mobilisation très large d’organismes et d’institutions de la communauté, ont permis de faire connaître de nouvelles stratégies et ont suscité une importante discussion publique. Au printemps dernier, dans le cadre de cette discussion, le gouvernement du Québec annonçait une politique attendue depuis longtemps sur l’itinérance. Puis, le 25 septembre dernier, la Ville de Montréal a, par la voix de son maire, annoncé son plan d’action en itinérance 2014-2017. Ce dernier propose la construction de logements, des subventions accrues aux projets, la nomination d’un Protecteur des personnes itinérantes ainsi que le lancement, attendu par plusieurs organisations, de l’opération de décompte des itinérants dès l’hiver prochain.

Toutes ces annonces représentent de grands pas en avant par rapport à la situation de 2012 et nous félicitons tous les organismes et toutes les personnes qui ont contribué à cette synergie très prometteuse entre l'action gouvernementale et la mobilisation de la communauté. La FGM a participé à cette évolution et sera aussi partie prenante d’un soutien accru aux projets qui émergeront au cours des prochains mois.

En savoir plus sur le Plan d'action montréalais en itinérance 2014-2017 de la Ville de Montréal




DONNEZ MAINTENANT

Fonds d'aide pour les réfugiésFaites un don en ligne